Course à la mairie d’Ottawa

Selon mon journal local, Larry O’Brien va finalement décider à se joindre dans la course pour faire un deuxième mandat.

Or, je trouve visiblement que les trois candidats principaux sont aussi pires dans cette ville pourtant magnifique mais gérée par une sorte de garde fermée dont personne s’intéresse avec un visible manque d’intérêt de la population générale. Les mauvaises langues disent même que la ville se gère quasiment toute seule à cause qu’il a un bassin très fiable de contribuables et le mot récession n’existe pas dans cette ville depuis très longtemps malgré que l’industrie de la haute technologie est davantage basée sur les PME qu’autrefois.

Pour revenir aux trois principaux candidats à la mairie et avec les autres nombreux candidats qui doivent simplement donner une somme de 200$ pour se présenter, je considère visiblement qu’il s’agit probablement de candidats d’expérience, sauf qu’ils sont amènent AUCUNE nouvelle vision de la ville, car ils sont quasiment des politiciens de carrière sauf pour le maire sortant. Généralement, les partis politiques ne sont pas monnaie légion dans la politique municipale en Ontario, tout comme de l’autre côté de la rivière à Gatineau. Mon petit doigt me dit que cela ne fait pas partie de la culture politique locale.

D’un côté, le maire sortant Larry O’Brien, qui a été élu principalement des banlieues et des régions rurales avec un score très magistral lors des élections de 2006 avec son statut d’outsider et d’homme d’affaires, a véritablement connu un mandat affreux, avec un procès pour corruption et une grève des transports publics dont cela a quasiment donné un goût très amer mais que la population semble avoir oublié comme d’habitude. Par contre, malgré qu’il soit présentement deuxième dans les sondages, il a véritablement peu d’opposition forte en son sens et cela avec le fait que les sondages municipaux semblent changer très rapidement.

Ancien député libéral provincial et ancien maire d’ex-ville d’Ottawa, Jim Watson (né à Lachute!) semble être le favori selon les sondages. Par contre, je dois dire que mis à part le fait qu’il soit carrément un politicien de carrière qui ne fait pas beaucoup de bruit (malgré que les gens à Ottawa semblent aimer beaucoup les outsiders) et qu’il a l’appui de l’establishment et des spin-doctors Libéraux qui sont en train de diminuer à vue d’oeil, Watson ne semble pas être véritablement un bon politicien pour être à la mairie malgré qu’il a de l’expérience dans ce poste, du fait qu’il fait carrément passer le maire actuel de Montréal comme M. Charisme. En résumé, Watson semble visiblement être un politicien très ennuyeux chez un nombre sensible d’électeurs avec le fait que son expérience au provincial a été dans des ministères qui sont considérés comme junior.

Ancien député provincial, Alex Cullen est lui aussi un politicien de carrière, cependant il est évident que ses positions dirigistes socialistes, qui font pas mal années 70, ne passent pas bien à part dans certains quartiers de la ville. Généralement et cela malgré qu’il ne représente pas un quartier très propice à la gauche comme conseiller, Cullen a toujours été quelqu’un dont les journalistes n’ont jamais trop apprécié.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s