Taxe volontaire

Malgré que Jean Drapeau était un affreux dépensier, il est évident que certaines de ses idées étaient franchement novatrices et hors du commun, du moins pour son époque.

L’exemple qui me vient en tête est celui de la taxe volontaire, qui est grosso modo une loterie volontaire, qui a été mise sur table en 1968, en étant la première du type au Canada. Cela fut probablement un trop gros succès dans le cadre de la loi sur les conséquences inattendues.

Ironiquement, quelques années plus tard, cette même idée à été reprise plus tard par Loto-Québec, qui avec un monopole sur cette taxe volontaire a fait qu’aucune autre juridiction (soit municipale ou autre) ne peut employer cette méthode. Conclusion, lorsque vous voyez qu’un concours Nord-Américain ou pan-Canadien n’est pas valable au Québec, dites-vous que cela souvent est souvent dû aux règlements très farfelus et dirigistes qu’utilise Loto-Québec afin de  justifier son monopole qui est même parfois plus sévère que beaucoup de juridictions qui interdisent légalement les casinos à grande échelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s