Décadence ou manque du raison?

Par rapport à l‘article controversé d’Andrew Coyne, je dois dire qu’on peut voir cela de deux façons.

Il est vrai que beaucoup de gens sont peu contents, du fait qu’il est très difficile de faire une critique d’un état-nation surtout où qu’on tente de malheureusement faire un amalgame entre l’état et la nation, qui est une de mes critique de ce modèle Québécois. Cependant, je considère que cette critique devrait prendre une autre tangente.

Or, je ne crois pas que généralement, les individus soient davantage corrompus au Québec, qu’au Michigan ou en Saskatchewan, cela est à tout à fait faux car chaque individu est différent en son ensemble ce qui fait que certains individus le sont plus que d’autres. Je ne crois pas à la logique d’un comportement supposément latin, car il faut dire que le Québec a autant d’influences venant de l’Angleterre, de l’Écosse, d’Irlande et surtout de Normandie que d’une région plus Méditerranéenne.   Tout comme j’ai beaucoup de difficulté à croire aux théories eugéniques, car je considère qu’il est bien plus facile de généraliser un ensemble d’individus que de prendre chaque individu comme quelqu’un de différent ayant une réalité différente.

Cependant, comme l’état Québécois est en quelque sorte très gros et interventionnisme (et j’y inclus un axe corporatiste important qui est malheureusement visible) cela peut en fait mener à une corruption comme cela est le cas dans de nombreuses sociétés où l’état est omniprésent.

N’est-ce pas le fait que cela amène au fait que peu importe que l’un considère comme du racisme ou non (et cela se fait aussi de l’autre bord car j’ai l’impression qu’on oublie rapidement cela), il faut vraiment accepter la critique du fait qu’il faut que chaque personne fasse la différence entre une société et un rouage étatique. Par exemple, si je mentionne que le gouvernement McGuinty est incompétent et corrompu, vais-je faire de l’Ontario-bashing?

Sur ce, j’espère que la rationalité quant à la taille de l’état et des rouages étatiques qui va plus loin que le fait que l’on critique automatiquement la «tribu» lorsqu’on critique les rouages de l’état. Notez bien que lorsque moi ou quelqu’un d’autre parle contre l’actuel ou le précédent gouvernement Américain (par exemple), je considère évidemment qu’il sait faire la différence entre le gouvernement et les gens tout comme je suis capable de faire la différence entre le gouvernement Iranien et le peuple Iranien.

Publicités

2 réflexions sur “Décadence ou manque du raison?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s