Réponse à l’Antagoniste: le dilemme de l’état contre la religion

Honnêtement, je dois que David l’Antagoniste fait un très bon travail, considérant que son blogue est fait de façon volontaire et bénévole.

En plus, je dois dire que ces idées qu’il véhicule se rapprochent beaucoup de mon point de vue en général sur les questions économiques et les différentes questions d’actualité.

Par contre, suite à ses commentaires ici,  je vais mettre un petit bémol, pensant fort probablement qu’il a un semblant de point de vue comme moi. Je considère en premier lieu que le fascisme et le communisme sont de la même famille idéologique qui est celle du collectiviste.

Or, il est évident que comme beaucoup de gens en Occident, je suis davantage spirituel  qu’un fervant pratiquant. C’est donc pour cela que j’ai beaucoup de difficultés avec un état qui veut imposer des valeurs religieuses à quiconque. Je ne suis pas non plus athée, comme certains supposées laïcs, qui sont davantage des athées qui imposent un dogme quasi-religieux que des gens voulant la simple séparation de la religion et de l’état en gardant la religion à la maison.

Et encore, sur un autre point certaines idéologies politiques (comme le nationalisme et le culte de la personnalité) ont beaucoup de facettes en commun avec les dogmes religieux.

Cependant, un élément que j’ai beaucoup de difficulté à accepter avec certaines religions (comme certains courants totalitaires reliés à l’Islam laissent entendre bien que cela ne soit aucunement associé uniquement à cette religion), c’est le fait que pour ces gens l’état se doit d’être un corollaire de la religion (et vice-versa).  Or, je ne parle pas seulement dans ce cas des régimes théocratiques classiques, mais bien des régimes ou des sous-groupes dans une juridiction donnée où il existe une sorte de mentalité de troupeau et dont certains leaders religieux ont une attitude un peu ambivalente envers les éléments les plus problématiques de leur communauté.  Cela est clairement totalement inacceptable et il s’agit dans certains cas de comportements qui relèvent carrément du code criminel.

De plus, à la limite cela peut amener peu à peu un état totalitaire basé sur une religion comme cela est le cas dans certains états sur cette planète. Par contre, l’élément le plus visible sur le terrain est une société qui tolère au minimum les autres croyances et cela sans plus tout en fermant parfois les yeux sur des évènements non-acceptables. Évidemment que dans chaque société, il existe beaucoup plus de gens que l’on pense qui respectent les autres individus pour ce qu’ils sont et non simplement selon leurs croyances religieuses.

En somme, j’ai des amis musulmans, juifs, hindous, bouddhistes, sikhs, chrétiens et je les accepte pour ce qu’ils sont et non selon leurs croyances religieuses pourvu que ceux-ci me respectent selon mes propres caractéristiques individuelles.

8 réflexions sur “Réponse à l’Antagoniste: le dilemme de l’état contre la religion

      1. Non, je dois dire que j’ai plutôt davantage de la difficulté avec le fait que j’ai une grande aversion par les régimes où l’individu est un simple corollaire de l’état.

        Or, même que je trouve que certaines personnes du mouvement athée me rendent aussi mal à l’aise. Je trouve que leur logique et leurs tactiques vont parfois dans le religieux. À la limite, ils prennent les gens qui ont des croyances personnelles comme des pauvres abrutis, alors que les gens qui sont religieux (peu importe la religion) n’ont pas toujours de mauvais arguments et de mauvaises raisons.

        Et cela est sans parler du nationalisme ou du culte de l’état. Cela entre aussi dans le cadre religieux à mon avis! Il faut avoir la foi de l’état et de la nation…

  1. Je me sens interpellée par le sujet, mais je trouve tes commentaires un peu vagues.

    À part de l’Islam, quelle autre religion exige que l’état soit un corollaire de la religion, et vice-versa.

    J’avoue que je m’attends à ce que le christianisme soit parmi cette liste (et donc je me sens concernée!) mais, je ne veux pas tirer de conclusions hâtives.

    Pis je pense que ça avancerait la discussion.🙂

    1. Le problème c’est que c’est évident qu’il y existe des états de religion musulmane qui rentrent véritablement dans cette logique. Or, je ne vais pas mentir en disant que certains de ces états sont à des millions de kilomètres en matière de droits fondamentaux les plus basiques et sont dans en bas de la liste en matière de droits fondamentaux.

      Mais aussi, si on prend un pays comme la Corée du Nord, cela pourrait aussi être une sorte de théocratie basée sur la théologie du Juche. Ou même Tonga à la limite, où il existe certaines lois assez spéciales.

      Et encore, même un état comme Israël a un nombre très grand de gens non-religieux tout comme des Chrétiens, des Musulmans, de Bahais (on oublie que cette religion est basée là-bas de son siège social actuel).

      Tout comme l’Inde qui est multi-religieux et multiculturel, mais où le caractère religieux en tant que tel prend une place toute particulière encore de nos jours sans pour autant proscrire une religion particulière (à vrai dire, l’Inde a plus de six religions qui sont très présentes sur la place publique).

  2. Je parlais des trois premières phrases, où tu prends des gants blancs pour dire que t’es pas tout à fait d’accord avec ce qu’il dit. Je crois qu’il va s’en remettre, pour autant que je le connais🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s