Panem et circenses ou une petite leçon appliquée d’évergétisme

Lorsque c’est rendu que les politiciens sont des idoles qui méritent des autographes car ceux-ci financent du pain et des jeux, il y a un gros problème.

Et encore, avec un système de justice déficient, un système de santé qui peine à survenir aux besoins et un système d’éducation qui est très discutable dans son fonctionnement, autant dire que le pain et les jeux sont principalement dans ce cas un moyen de faire oublier un état qui va tout croche et une stratégie parfaite pour gagner des votes.

 

En somme, j’ai trouvé le terme parfait pour décrire ce paradoxe: évergétisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s