Wikipedia, l’ordre spontané et la coopération volontaire

Probablement tous les habitués du net ont déjà entendu parler ou fréquentent Wikipédia.

En fait, il est franchement fascinant de voir comme cette encyclopédie libre en ligne a des concepts qui se rattachent aux travaux de Friedrich Hayek (1899-1992) dans le cadre de sa théorie sur l’ordre spontané dont Hayek applique principalement pour essayer d’expliquer des concepts économiques et sociaux. Cela amène donc à la principale critique de Hayek pour expliquer le non-fonctionnement d’une économie planifiée.

En tout ironie, regardons, un paragraphe de l’article «Ordre spontané» qui illustre parfaitement ce cadre:

L’encyclopédie libre Wikipédia se fonde sur le travail d’innombrables individus qui, chacun à la mesure de ses envies et de ses moyens, contribue comme il le souhaite à l’encyclopédie. Cette contribution est encadrée par des règles et des principes explicitement formulés, dont les administrateurs sont chargés de garantir le respect. Toutefois, il n’existe aucun plan d’ensemble visant à créer, selon des étapes rigoureusement planifiées, une version achevée et complète de l’encyclopédie. Animée par un mouvement incessant, Wikipédia est constamment modifiée et améliorée par des individus qui, sans concertation d’ensemble, et animés chacun par leur désir propre, parviennent néanmoins à construire une encyclopédie extrêmement vaste et organisée. Tout comme les lois d’un État, les règles régissant le fonctionnement de l’encyclopédie libre peuvent être comprises comme des conditions de développement et d’entretien d’un ordre spontané, corrigeant de possibles excès et blocages qui risqueraient de nuire à l’ensemble.

Donc, en somme, force est de dire que Wikipédia n’est pas parfaite en son ensemble comme toute chose humainement possible, mais celle-ci démontre de manière appliquée comment l’être humain est capable de s’adapter et de faire la force des choses en ayant une vision d’ensemble commune dont chaque individu met son grain de sel. Et encore, cela se fait avec une interaction limitée, mais avec un principe fondamental qui est celui de la coopération volontaire tout en ayant une fluidité immense.

Sur ce, peut-être que dans l’avenir, Wikipédia va être considérée non seulement comme une encyclopédie en temps réel, mais bien un véritable laboratoire qui permet d’expliquer des concepts reliés à l’ordre spontané sur le terrain dans notre vie quotidienne.

Une réflexion sur “Wikipedia, l’ordre spontané et la coopération volontaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s