Le vrai problème

En premier lieu, par rapport au scandale In and Out, je dois dire que je suis indifférant face à ce scandale. Et encore, si les Libéraux veulent faire une élections sur la transparence et la confiance, ils font une erreur magistrale. Or, le Scandale des commandites, le Shawinigate et le Scandale des surplus de la caisse d’assurance-emploi sont curieusement oubliés très rapidement en particulier auprès des médias conventionnels bien que la population ne soit pas aussi dupe que cela.

Comme toujours, à part les spinomanes partisans et leurs amis dans les médias traditionnels, je considère franchement qu’aucun parti au parlement ne peut faire la leçon en matière de transparence. Par exemple, les Libéraux ont eu des scandales incroyables durant chacun de leurs mandats, le NPD a eu des gouvernements provinciaux qui ont eu des scandales magistraux comme en Colombie-Britannique et en Ontario, par exemple et le Bloc a aussi beaucoup de squelettes dans son placard. Pas pour rien qu’en politique provinciale au Québec, le duopole PLQ-PQ suscite pratiquement aucun intérêt dans la population hors de la base dure de ces deux partis.   Ajoutons la même situation en Colombie-Britannique et en Alberta.

Pourquoi? Parce que cela me fait penser au pseudo-scandale des prête-noms. Or, c’est bien beau de jouer les vierges offensés et les spin doctors mais faut être réaliste en disant qu’il y existe des moyens de contourner le système dans la zone grise. Peut-être qu’après tout, faut dire qu’une loi trop compliquée même avec des bonnes intentions amène souvent à des conséquences inattendues.

Et encore, à part jouer la politique partisane à cinq sous, je trouve la loi électorale tellement compliquée qu’elle me fait dire qu’elle sert parfois uniquement pour donner des emplois à certaines personnes dans certains domaines. Or, pour quelqu’un dans le domaine du droit, c’est peut-être payant et fascinant, mais le commun des mortels trouve que cela ressemble à chaque de beaucoup trop compliqué pour rien.

Or, je vais être franc avec vous, peu de journalistes ou éditorialistes conventionnels sont capable de dire franchement qu’une telle loi aussi complexe n’a pas aucun bon sens et je suis certain qu’en privé, bien de gens dans tous les partis politiques savent très bien cela.

Donc, malheureusement, pour ces gens, j’ai l’impression que le culte de la technocratie est pour eux quelque chose de normal. En d’autres mots, on veut faire compliquer lorsqu’on peut faire plus simple.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s