La théorie des choix publics et le vote proportionnel

La question de la réforme du mode de scrutin, un autre sujet auquel la théorie des choix publics est un bon exemple de la réalité.

Je vais vous mentionner la position de deux partis politiques à ce sujet:

-Avant 1976 le PQ déchirait sa chemise sur le vote proportionnel. Cependant, après novembre 1976, le PQ a réalisé qu’il était avantagé par un tel système comme lors des élections de 1976, 1994 et 1998. Conclusion, la position de ce parti face à la réforme du mode de scrutin est rendue à ce jour celle de rester silencieux, quitte à même accepter une carte électorale non-conforme au principe que vote vaut la même chose peu importe dans quelle circonscription que tu es électeur.

-Ne soyez pas surpris d’une chose, le NPD va changer sa position à ce sujet principalement du fait que le parti n’est plus beaucoup désavantagé de nos jours avec un système par circonscription par rapport à son vote populaire du fait qu’il est soudainement plus un tiers-parti.

Donc, va-t-on voir l’ironie que deux partis (le PLC et le Bloc Québécois) qui ne voulaient rien savoir d’une réforme du mode de scrutin pour des raisons stratégiques, vont maintenant vouloir un tel système. Je ne sais pas, mais maudit que cela fait girouette.

Même que dans un système purement proportionnel, le Parti Vert aurait pu à la dernière élection fédérale perdre tous ses sièges par rapport à l’élection de 2008 avec une nette régression de son vote populaire malgré que le parti a su gagner une circonscription.

Mais encore, je dis une chose, c’est curieux que certaines personnes qui critiquent le système électoral aujourd’hui ne l’étaient pas lorsque que le PLC a eu des majorités en 1997 et en 2000 uniquement à cause d’un vote divisé en Ontario.

Comme si véritablement, certains résultats électoraux étaient plus soudainement plus démocratiques que d’autres. Par exemple, est-ce que le PQ a voulu céder le pouvoir au PLQ après l’élection de 1998, uniquement parce qu’il a perdu le vote populaire? Non, parce qu’on ne parle pas d’UNE élection générale, mais bien d’un ensemble de petites élections faites dans chacune des circonscriptions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s