Protectionnisme 101

Vous croyez que José Bové, le BNP Britannique et le Front National en France ont peu de points en commun?

Détrompez vous, car en effet il y existe des ressemblances très importantes entre ces différents acteurs.

Pourquoi? Parce que ces trois acteurs ont une vision protectionniste.

En occurrence, cette vision fait que véritablement, des acteurs sont utilisés comme des ennemis d’une collectivité donnée. Or, cela est visiblement du fait que l’aspect nationaliste est utilisé pour des fins émotives. En effet, lorsque qu’on prend une personne par les émotions, il est évident que l’aspect de l’étranger est un aspect primordial pour essayer de jouer sur la corde sensible des gens peu importe si celui-ci est à l’intérieur ou à l’extérieur d’un état donné. En fait, dans certains cas, une telle méthode FONCTIONNE vraiment!

L’autre aspect visible est une dont j’appelle le populisme de type socialiste. Or, ce populisme consiste à vouloir utiliser des épouvantails plus ou moins définis (les grosses compagnies,  les méchants patrons, les entreprises privées) afin de vouloir argumenter pour un protectionnisme économique et/ou social. Peut-on y voir un semblant de jalousie? Peut-être, mais encore, ce même protectionnisme est parfois très payant du fait que le collectivisme est une structure parfaite pour gagner des points politiques rapidement. On appelle ainsi aux sentiments et non à la raison.

Et encore, il y a beaucoup de mysticisme là-dedans, car dans la quasi-totalité des cas, on essaye de valoriser une définition quelque peu ringarde du type bien vaillant et bien pensant et qui est toujours étrangement pour le supposé bon commun. C’est donc l’épisode du bon contre le méchant.

Par exemple, beaucoup de gens sont contents lorsqu’une entreprise de leur région réussit ailleurs sur la planète. En fait, quelle serait la réaction de ces gens si une entreprise de leur localité serait refusée à un endroit donné, sous prétexte qu’elle soit étrangère? Or, n’est-ce pas de donner le bon exemple que d’arrêter le protectionnisme quitte à vouloir que notre voisin fasse de même?

Or, de ce même cadre, ce même protectionnisme amène peu à peu à une sorte de corporatisme. Et cela, ça devient évidemment une toute autre histoire tout en constatant que les meilleures intentions peuvent parfois amener aux pires cauchemars en fin de compte. En d’autres termes, en voulant essayer d’arriver à des conclusions toutes faites, on arrive dans nombre de gens à une situation tout à fait opposée de ce qu’on voulait à l’origine, même si on avait les meilleures intentions du monde.

Et somme, dans des cas extrêmes, ce protectionnisme amène des conflits diverses ce qui donne parfois la guerre, un exercice d’une horreur absolue et cela avec des coûts immenses.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s