Lendemain de veille en Ontario

Le résultat de cette élection? Le parti de chaise vide a gagné plus de 50% des voies!

D’accord pour les 49% des électeurs qui sont allés voter, je crois que la victoire libérale comme gouvernement minoritaire est une bonne chose car cela va uniquement creuser la tombe de ce parti qui n’a aucune cohérence. La méthode McGuinty est simple, dépensons sans compter, disons jamais non et faisons faire notre sale boulot par des organismes de front comme Working Families dont son seul but est de faire le sale boulot du Parti Libéral avec une logique qui explique pourquoi  beaucoup de gens sont devenus déconnectés de la politique. Puis encore, le non-respect des contribuables est évident, car il arrive parfois en Ontario qu’une nouvelle taxe est connue uniquement lorsque celle-ci est sur la facture.

Comme mentionné plus haut, le parti de la chaise vide a véritablement gagné une majorité des élections car plus de la moitié des électeurs ne sont pas allés voter. Et je crois que la majorité des Ontariens ont eu bien raison après tout de ne pas voter avec le fait que cette campagne a été sans intêret tout en montrant des messages tellement pathétiques que ceux-ci passent à 100 kilomètres en-dessus de la tête de l’Ontarien moyen.

Pour le NPD, cela fut une élection assez ordinaire par rapport aux attentes du fait que le parti n’a pas fait certains gains qui étaient prévus, tout en ayant certains châteaux-forts qui montrent des signes évidents de faiblesse. Les Verts ont connu un dégelée massive en se retrouvant au niveau de l’élection de 2003.

Pour le PC autant dire une chose, faut que le parti arrête d’être une version diluée du Parti Libéral et qu’elle mette des idées sur table pour prouver que ce parti est une meilleure alternative que les Libéraux. Autant dire que dans les prochaines années, cela ne va pas être une tâche difficile mais faut que le message soit cohérant et constant ce qui n’a pas toujours été le cas durant cette campagne.

En fait, je crois que si ça continue comme cela, l’Ontario risque probablement de manquer de fonds ou bien de voir sa cote de crédit diminuer. Donc, c’est un genre de catch-22, car les Libéraux ont deux choix, entre celui de faire des coupures substentielles en faisant un virage à 180 degrés par rapport à leur plate-forme électorale ou bien de creuser un trou tellement gros que l’Ontario risque de passer dans le rôle de la locomotive du Canada à celle de la Grèce du Canada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s