La vraie indépendance

Je dois dire une chose, je m’identifie aucunement au nationalisme Québécois. Pas plus qu’au nationalisme Canadien d’ailleurs dont j’ai aucun point en commun quitte à même justifier son nationalisme par des programmes étatiques.

Mais si on revient à la source, je dois dire que j’ai un profond respect pour les Patriotes et que curieusement ceux-ci ont quand même beaucoup en commun avec des figures comme Wilfred Laurier. Pourquoi? Parce que justement ceux-ci sont des libéraux classiques. Ils étaient des réformistes, ils voulaient un état limité par une constitution et pour eux, le planning social n’était aucunement une priorité à la grande différence des nationalistes en ce début du 21ème siècle. Même que plusieurs d’entre eux avaient un énorme respect pour les pères fondateurs Américains qui avaient rédigé la Constitution Américaine quelques décennies plus tôt. Aujourd’hui, malgré quelques exceptions bien marqués dont je salue et je respecte fortement, il y existe une sorte de schizophrénie sur les États-Unis par son voisin du nord. Au cours des dernières années, c’est malheureusement dans certains cas bien «à la mode» d’être Anti-Américains (et je ne parle même pas des décisions étatiques de leur gouvernement) sauf évidemment lorsque c’est le temps du voyage à Plattsburgh ou Old Orchard. Toujours les clichés simplistes que les Américains n’ont aucune culture, qu’ils ont des fusils ou bien qu’ils sont des impurs.

Un bémol cependant comme parenthèse est que d’un certain sens, il est évident que l’héritage politique Britannique avec des figures comme John Stuart Mill ou William Gladstone a apporté beaucoup au libéralisme classique. 

Sauf qu’au cours des années, le nationalisme au Québec est devenu étatisé et technocratisé avec mêmes certaines inclinations marxisantes. On parle du «Grand Soir» terme emprunté au communisme français et des «léviers» de l’état. Il est carrément ironique de voir des gens utiliser le symbole des Patriotes alors que ceux-ci veulent exactement le contraire en utilisant le mirage du socialisme, du collectivisme et de la coercition étatique pour arriver à leurs fins. Comme toute forme de collectivisme, il faut évidemment beaucoup de «moutons» et cela est très facile à faire avec un état qui veut mettre son nez partout en créant une grosse clientèle de captifs qui sont devenus des esclaves de l’état. On hypothèse les gens avec des supposés «projets de société» qui sont dans plusieurs cas qu’une frime électoraliste avec une classe politique qui s’empresse de dire (et cela est malheureusement un syndrome du nationalisme partout sur cette planète) que «nous» sommes les meilleurs, du moins comparé à nos voisins ou «ennemis» plus ou moins imaginaires.

Prenez la question de la langue, au lieu d’encourager une excellence chez les individus dans l’usage de leur langue et une prospérité qui va encourager les nouveaux arrivants à apprendre la langue plus que n’importe quelle loi sur un morceau de papier, le gouvernement du Québec va avec des béquilles législatives qui n’ont aucun sens de durabilité à part servir d’engrais pour une armée de technocrates qui veulent créer un Novlangue à la George Orwell. 

Comme certaines personnes ont mentionné, le projet nationaliste Québécois risque de mourir par ses contradictions. Du fait que celui-ci utilise l’illusion du rêve étatique, alors que celui-ci peut être utilisé bien facilement avec la carte de crédit dont la facture va être payée par la génération suivante. Oublions pas aussi que vu que celui-ci est plongé vers l’étatisme, cela qui fait que les non-étatistes ne veulent rien savoir de ce projet qui semble rien d’autre qu’une drogue pour donner plus de pouvoirs aux politiciens.

En fin de compte, à part le lieu de la capitale nationale, qu’est-ce que Pierre Trudeau et Jacques Parizeau ont en commun? Peut-être pas pour rien que les deux étaient élus en même temps!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s