Les diseurs de Bonaventure

Je lisais les commentaires des gens ici puis ça démontre bien la maturité de certains.

D’un côté il y a les gérants d’estrade qui disent que cela est affreux. C’était l’argument prévisible, impulsif et enfantin.

Mais j’ai été surpris de voir que beaucoup ont vu la situation autrement.

D’une manière est-ce que le résultat de l’élection partielle dans Bonaventure est surprenant?

Oui et non, car en 1994 la circonscription est passée au PQ lors d’une élection partielle lorsque le timonier Gérard D. Lévesque est décédé. À cette époque, nombre de gens croyaient que c’était une circonscription plus Lévesque que PLQ. Lors de l’élection générale de 1994, le candidat a été capable de se forger une base d’une manière assez solide pour gagner cette élection générale. Il a perdu en 1998.

Mais de l’autre côté cela est parfaitement compréhensible pour plusieurs raisons:

-La ministre sortante était populaire dans son comté et le PLQ est au pouvoir. Or, c’est très compréhensible de voter pour le parti au pouvoir. Je n’aime pas le PLQ, je trouve que ce sont des interventionnistes aussi pires que ceux au PQ et tout aussi corrompus. De façon réaliste, faut dire par contre que dans certaines régions le clientéliste est un facteur très important peu importe le parti. Faut être terriblement naïf   pour croire autrement.

-Le PQ semble être au bout de son souffle peu importe le leader et c’est pour cela qu’un ex-numéro deux du parti comme François Legault a voulu se sauver en voyant que la barque prenait l’eau. Le 2 mai 2011 a été un avertissement très clair et nombre de députés au PQ ont été incapables de considérer cet avertissement comme un signe s’ils se devaient d’être modestes. À la dernière élection, Gilles Duceppe a été d’une arrogance extrême et il s’est fait brûler dans sa propre circonscription.

-Sans candidat de la CAQ (un potentiel candidat aurait probablement eu 15 à 20% des voies), j’explique le  vote important pour QS pour deux raisons. Un, la candidate qui a fait campagne. Deux, un vote de protestation pas autant pour les idées du parti mais contre le duopole partisan actuel.

Je suis autant critique du PLQ que du PQ, mais autant dire que dans ce cas l’attitude de ces deux députés péquistes démontre comment je déteste fortement ce parti. Certains membres de ce parti sont d’une arrogance extrême envers ceux (les électeurs) qui font que ceux-ci sont au travail comme parlementaire.

À voir l’attitude nauséabonde de certains péquistes me fait dire que ceux-ci méritent de se faire battre aux prochaines élections par n’importe quel autre candidat.

Certains dans ce parti ont une espèce d’arrogance maladive, du fait qu’ils se croient détenir le monopole de la vertu et ainsi de croire qu’ils sont au dessus des électeurs. Comme le PLQ, je prédis que le PQ va finir dans les livres d’histoires comme l’Union Nationale car le côté «mytique» du parti s’est transformé en un parti de technocrates qui parlent des deux côtés de la bouche.

Puis oui, je crois que les gens sont bien capables de faire la part des choses en voyant que les structures qui sont la cause de la corruption présentement au PLQ ont été applaudies par les péquistes lors de leur création. Puis encore, faut-il sérieusement prendre les gens pour des cons pour dire que ces structures avaient des buts angéliques et étaient impossibles à corrompre?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s