Welcome to Drummondville, ON

Je ne parle pas ici de la ville la plus vulgaire au Québec selon le magazine de feu Croc.

Sans blague, j’aime beaucoup Drummondville, mais je parle ici plutôt du fameux rapport Drummond en Ontario qui est sorti aujourd’hui.

Habitant en Ontario depuis plus de 12 ans, la politique d’austérité n’était évidemment qu’une question de temps.

Même qu’ironiquement à partir de 2007-2008, la politique économique de Dalton McGuinty n’était même plus du Keynésianisme, mais bien du Flanderianisme, école de pensée que j’ai nommée en honneur de Ned Flanders. Pour résumer rapidement, la gestion économique du gouvernement McGuinty a été pitoyable et le rapport Drummond vient principalement pour éviter une situation de décote. Puis oui, faut vivre sur Jupiter pour croire que des réformes importantes ne sont pas à faire très bientôt en Grècetario.

Puis honnêtement, lorsque ça fait presque 10 ans que tu es au pouvoir avec un gouvernement majoritaire très confortable 95% du temps, ça commence à être très difficile de critiquer le gouvernement précédent. Et encore, faut dire que le paternalisme ambiant du premier ministre de l’Ontario devient carrément maladif  pour beaucoup d’Ontariens.

Pour se payer une élection, et particulièrement pour avoir des pseudo-groupes de pression comme Working Families qui font le job sale d’attaquer et de faire des publicités négatives à place du parti lui-même pour se garder propre propre propre, le Parti Libéral de l’Ontario vit présentement un dilemme.

C’est simple, le gouvernement libéral actuel est minoritaire et je ne crois pas qu’aucun des deux partis d’opposition va appuyer ce gouvernement pour quatre ans. Le spin de la «majorité forte» lancé par McGuinty après la dernière élection en octobre 2011 ne veut plus rien dire maintenant.

Je crois que la meilleure situation pour les deux partis d’opposition est le fait que le gouvernement libéral soit minoritaire et cela particulièrement du fait que la prochaine élection peut peut-être donner un résultat semblable comme celui que le gouvernement Néo-démocrate a connu lors de l’élection de 1995.

Ne soyez pas surpris que même les électeurs de la circonscription d’Ottawa-Sud vont sortir le « Premier Dad » à la prochaine élection.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s