Le p’tit Québec

Malheureusement, c’est malheureux dire cela, mais les Québécois n’ont aucunement les politiciens qu’ils méritent.

Selon les derniers sondages (et bien qu’il faut prendre ceux-ci avec un grain de sel), le PQ serait majoritaire.

Euh…il y a peine quelques semaines, on faisait un complot pour jeter dehors la chef du PQ.

Cela prouve une chose, la classe politique actuelle au Québec (comme dans d’autres juridictions occidentales) est d’une petitesse incroyable.

Je crois que pour le politicien moyen, le but est d’aller selon les sondages pour ainsi aller vers le parti auquel il a plus de chances de rester assez longtemps pour avoir sa pension des contribuables. Pas grave de donner des subventions au in-vitro ou bien de faire un autre programme mur-à-mur, l’important c’est de bien paraitre en coupant des rubans avec des gros ciseaux.

Mais bon, vous croyez sérieusement que avoir un gouvernement péquiste va être du « changement ».

Les congés parentaux, c’était une idée lancée par Bernard Landry en 2003 qui a été reprise par Jean Charest.

Les garderies subventionnées c’était une « passe » inventée par le PQ afin de faire avaler le supposé « Déficit Zéro » pour certains groupes proches du PQ.

Vous croyez sérieusement que n’importe quel politicien a été assez naif pour ne pas croire qu’un tel système ne peut pas aider la caisse du parti?

Entre 1998 et 2003, allez voir à quel parti les propriétaires de garderies ont donnés en contributions électorales.

Mais bon, entre Marois et Charest, je crois que c’est entre choisir entre la peste et le choléra.

Le plus drôle c’est que ces gens se fichent du bien-être et de la prospérité des Québécois, ce qu’ils veulent c’est juste dire que tout va bien dans le but de rester 5 ans au pouvoir pour garder leur siège.

Même que le bilan ministériel de Mme Marois n’est pas très rose, la réforme Marois dans le domaine de l’éducation a donné quoi?

Est-ce quelqu’un va assumer la responsabilité de cette réforme?

Mais non, comme toujours, le gouvernement du Québec est bien pour faire des commissions et ensuite dire que personne n’est responsable. Le technocrate blâme le ministre et le ministre blâme le technocrate.

C’est ça la société « no-fault ».

Dieu que les Québécois méritent mieux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s