Et quoi alors?

Notez bien que ma position sur le frais de scolarité au Québec se rélève de la neutralité car je suis un humble spectateur.

Mais suis-je le seul à en avoir assez de ce cirque entre les carrés rouges et les carrés verts?

Je considère évidemment qu’il est malhonnête de demander de faire des sacrifices à tous et à chacun sans que le monde se mette à la tâche. Le gouvernement libéral est médiocre et incompétent tout comme le gouvernement précédent. Il dépense et est aussi interventionniste qu’un gouvernement péquiste. Puis c’est quoi la différence entre un gouvernement libéral et péquiste dans la gestion quotidienne du gouvernement? Pauline Marois a changé cinq fois de position sur le gel des frais de scolarité en 15 ans.

Mais autant dire une chose, en voyant la position des « syndicats » étudiants et de leurs leaders, ça ressemble au type qui essaie d’éteindre un feu de forêt avec un fusil à eau.

Notez bien que si ces organisations sont incapables de donner des trucs concrets pour couper, autant dire qu’ils sont aussi pires que tous ceux qui ont précédé dans leur usage du buffet. Je doute que beaucoup d’entre eux seraient plus contents s’il y aurait des coupes.

De plus, croyez-vous sérieusement que les étudiants sont pour un système méritocratique par examens pourvu qu’il soit « gratuit »? J’en doute. Ils veulent avoir le beurre, l’argent du beurre et le cu* de la fermière.

J’ai l’impression que lorsque ces étudiants vont entrer dans le marché du travail dans 2-3-4 ans, ils vont se réveiller dans le vrai monde. Ils vont comprendre que la réalité est le suivante. Le 60% des Québécois qui paye des impôts sur le revenu à un rapport qualité/prix qui est exécrable. Vous aimez le système Scandinavie? D’accord, mais vous devez prendre aussi en compte les aspects les moins joyeux du système. Par exemple, le taux d’imposition commence à 30% et c’est tout le monde qui travaille qui en paye.

Conclusion, c’est exécrable de voir comment les étudiants sont manipulés par leur leaders étudiants qui sont uniquement des vendeurs de mirages. Peu importe qu’on soit pour ou contre une hausse des frais de scolarité, autant dire que beaucoup ne réalisent pas qu’ils sont comme les Grecs il y a deux ans.

Mais bon, je suis certain que la situation dans le futur va davantage être que l’éducation universitaire va être tellement contingentée dans l’avenir que certains degrés vont être carrément abolis faute de budget.

Puis notez bien, ça serait bien d’avoir une manifestation POUR le fait que les gens ont en assez d’avoir un gouvernement qui veut intervenir partout tout en se moquant des contribuables. Nous sommes CONTRE le budget car il réforme rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s