Idée pour la réforme du mode de scrutin au Québec

Au cours des années de nombreux rapports sur la réforme du mode de scrutin ont été faits par le gouvernement du Québec pour être ensuite «tablettés».

Mon idée de réforme est plus ou moins radicale en son sens, mais elle propose des avantages marqués sans être parfaits.

Première chose, serait des élections à date fixe, si possible un dimanche comme pour les élections municipales que cela soit en mai, septembre ou octobre.

Mais pour revenir à la question du mode de scrutin, l’idée dont je propose est loin d’être parfaite sauf qu’elle peut faire son bout de chemin.

De manière personnelle, je suis un peu biaisé, car je suis un fan du système Irlandais (le système du vote transférable simple), qui se résume à des circonscriptions de plusieurs députés qui sont élus par vote transférable simple, sauf que dans le cadre actuel de fragmentation de la vie politique au Québec, un autre système pourrait être mieux porté.

Le système dont je propose à quelques particularités, qui peuvent être considérées comme des avantages:

-C’est un système qui est proportionnel sans toutefois donner le même problème qu’au Pays-Bas ou en Israël où qu’il y a des coalitions instables entre une panoplie de petits partis.

-C’est un système qui permet de réduire le nombre d’élus si nécessaire.

-C’est un système qui garde l’aspect de la représentativité par circonscriptions, avec l’option d’une représentation proportionnelle au vote populaire pour éviter qu’un tel évènement se produise de nouveau.

-C’est un système qui est pas beaucoup plus difficile à comprendre que l’ancien système.  Il est seulement deux votes (un par candidat par circonscription et un par parti), au lieu d’un vote comme maintenant (un par candidat par circonscription).

Donc, quel est ce système.

D’abord, disons que le nombre de députés à l’Assemblée Nationale passe de 125 à 100. 100 est un nombre arbitraire choisi pour sa facilité.

50 députés vont être élus par circonscriptions. Rien de nouveau ici.

Par contre, il va y avoir une modification du fait que chaque électeur va avoir un deuxième vote par parti.

Donc, disons que 50 députés sont élus de façon proportionnelle, cela va faire qu’un parti va avoir un siège lorsqu’il a 2% de vote populaire au «deuxième vote».

Par contre, la différence avec le système électoral Allemand va être que le vote par circonscription va être séparé du vote proportionnel ce qui va signifier qu’il va être possible d’avoir une majorité des sièges sans toujours avoir une majorité du vote populaire si un parti est capable de gagner assez de circonscriptions.

Faisons une simulation basée sur les résultats de l’élections de 2008,

Disons que le PLQ gagne 29 sièges par circonscriptions.

Le PQ gagne gagne 18 sièges.

L’ADQ gagne 3 sièges.

Donc, par rapport le vote populaire de l’élection de 2008, le 50 sièges proportionnels seront répartis comme suit:

PLQ: 21 sièges

PQ:`18 sièges

ADQ: 8 sièges

QS: 2 sièges

PVQ: 1 siège

Donc l’Assemblée Nationale sera comme suit:

PLQ: 29+21=50

PQ: 18+18=36

ADQ: 3+8=11

QS:0+2=2

PVQ:0+1=1

Vos opinions face à cette réforme minimaliste en son sens?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s