La paille de ton voisin…

J’ai l’impression que beaucoup ont tendance à critiquer le voisin du sud, sans réaliser que leurs leaders politiques sont aussi zoufs (sinon plus dans certains cas) que ceux au sud de la frontière.

Je vais vous donner quelques exemples. Au Québec, le gouvernement Marois a rendu cela bien correct de gouverner de façon extra-parlementaire considérant qu’elle est dans une législature où son parti est (très) minoritaire. Et ma peur est cela va être considéré normal dans l’avenir peu importe le gouvernement en place.

Aussi, je vois très mal comment le 2/3 des Québécois qui n’ont pas voté PQ peuvent se voir dans ce gouvernement qui semble pas tenir compte de la réalité de la juridiction la plus endettée, ayant le gouvernement le plus interventionniste tout en ayant la juridiction la plus taxée en Amérique du Nord.

Faisons des maisons en bois de cinq étages pour «stimuler» une industrie en déclin et mettons la maternelle à quatre ans. Bref, ce n’est pas le PQ de 1982 ou de 1997 qui avait un semblant de rigueur, mais bien un PQ mariné à la sauce soixante-huitarde qui vit dans le déni le plus total de la situation dans le vrai monde.

Marois sait très bien que le mur est proche, mais c’est pas grave, je vais plus être première ministre dans un an donc «who cares».

Cela est sans compter une province dont la plupart de ses grandes municipalités sont contrôlées par le crime organisé depuis des décennies (autant avec le PLQ que le PQ). Cette corruption touche non seulement des fonctionnaires, mais des des technocrates (juste à penser au mari de Pauline Marois) qu’à des professionnels non-élus. Le mythe que le fonctionnaire était magiquement non-corrompu à la différence de certains élus a piqué du nez très rapidement dans la Belle Province.

Et j’espère que cela n’est pas vrai, mais j’ai bien peur à la fin, personne va finir en prison même s’ils ont volé des millions des contribuables.  Vous croyez aussi que les fonctionnaires et les élus qui ont «utilisé» le cash reçu vont le rembourser. Pas sûr, pas sûr…

Conrad Black est allé en prison pour bien moins que ça…

Or, c’est pas mieux ailleurs au Canada. En Ontario, le gouvernement McGuinty, utilise la même tactique que le gouvernement fédéral a utilisé dans le passé (qui est rappelons-le légale mais très discutable au niveau de son ethique), qui est de mettre le parlement en pause pour ainsi éviter un vote de confiance ayant un gouvernement en situation minoritaire en terme de sièges.

Ce mélange d’incompétence et de corruption, fait que le gouvernement McGuinty est pas vraiment mieux que son homologue plus à l’est, avec la seule différence que les montants sont extrapolés en Ontario. On parle en Ontario de milliards seulement pour sauver quelques sièges en banlieue de Toronto à cause d’une centrale électrique.  

Au niveau fédéral, très peu se sont levés face au fait qu’un pont sera construit entre Windsor et Détroit au frais des contribuables Canadiens alors qu’un pont privé fait très bien l’affaire. Il y a justement une consultation populaire au Michigan à ce sujet sur qui devrait payer ce pont.

Donc, en somme, avant de critiquer les politiciens Américains et de faire des jugements de valeurs sur nos voisins du sud en se croyant tellement supérieur à eux, faut commencer par regarder notre propre cour.

Car autant dire qu’aucun système politique a le monopole de la zoufferie. Et critiquer des gouvernements est sain et patriotique en son sens le plus profond, sauf qu’il faut parfois éviter de se péter les bretelles à ce sujet en se croyant tellement «plus meilleur» que son voisin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s