Duchesne de Cayenne

On parle au cours des derniers jours que des manifestants étudiants ont été dispersés à Sherbrooke avec du poivre de Cayenne.

Le ministre Pierre Duchesne a dit que cela était compréhensible.

Petite différence entre la position du PQ ce printemps, n’est-ce pas?

Mais bon, cette position m’étonne pas du tout, ce qui m’étonne est plutôt l’opinion publique et les médias qui considèrent cela normal.

Comment? C’est soudainement mieux pensant d’utiliser le poivre de Cayenne lorsque le PQ est au pouvoir? Le même PQ qui disait à peine quelques mois avant que le gouvernement précédent provoquait les étudiants (ou quelque chose du genre, peu importe, autant dire que tout le monde a oublié).

Je crois qu’il faut pas chercher de midi à quatorze heures, en politique avoir une image de marque importe plus que les actions. Être bien-pensant passe mieux qu’être bien-faisant.

Je lisais justement les commentaires d’un éditorial et les commentaires étaient divisés en deux catégories.

1)Ceux qui disaient grosso modo que le PQ n’était pas mieux que les Libéraux en étant de surcroît hypocrite à ce sujet.

Un commentateur donnait un bon exemple, qui est celui de l’actuel président Américain, qui a été a la tête de l’administration qui a déporté le plus d’immigrants en quatre ans et qui est celui qui a tué le plus de gens avec des drones.

Or, les journalistes n’ont pas été très friands à rapporter ce fait. Certains évidemment le font (je pense aux excellents articles de Glenn Greenwald et de Radley Balko), sauf que les médias hors des États-Unis restent plutôt silencieux à ce sujet.

2)Ceux qui protègent le gouvernement péquiste en disant que les «circonstances sont différentes».

Différentes en quoi? L’argument que le PLQ est corrompu (alors qu’on sait très bien les liens de Tony Accurso avec le mari de Mme Marois)?

Celui d’apprécier certaines politiques du PQ qui excusent tout le reste?

Je vois plutôt une autre hypothèse. La FÉUQ a maintenant des liens maintenant très proches avec le PQ au point où ils sont devenus des vases communicants.

Un exemple vient que beaucoup d’ex-cadres de la FÉUQ ont eu des emplois avec le PQ (pensons au député de Laval-des-Rapides ou à d’autres membres du personnel de bureau du PQ).

Mais je crois que ce qui s’en vient va faire passer le Printemps 2012 comme de la petite crème. Pas autant au niveau des manifestations mais bien aux niveaux des pressions internes.

D’un côté tu es les cadres dans les universités qui honissent Duchesne, un certain nombre d’assos étudiantes qui veulent couper plus de gras aux universités et les professeurs et les gens qui travaillent dans les universités qui savent qui seront les prochains à avoir des coupes.

Et autant le ministre des finances et le responsable du Conseil du trésor ont l’impression qu’ils font perdre la face. En ce moment, ils coupent dans des trucs (comme les hôpitaux et les soins aux aînés) où les gens se plaignent pas trop, mais les vraies coupes vont faire mal, avec peu ou pas de possibilité de taxer davantage.

J’ignore honnêtement quel bout du bâton les centrales syndicales vont choisir, car elles soutiennent autant les assos étudiants que les employés des universités.

Et cela est sans parler qu’un y a un conflit entre les différentes assos étudiantes. Je suis certain que ça va à la zizanie mal très bientôt.

Mais bon, c’est peut-être un peu ce qui arrive à un parti comme le PQ qui a promis n’importe quoi à l’opposition pour plaire à certains groupes pour espérer le pouvoir.

Vos promesses électoralistes risquent fort probablement de vous exploser en plein visage.

Étant cynique de nature, je crois que ce gouvernement péquiste va servir à deux choses.

Soit à rendre possible le rêve de Pauline Marois d’avoir son portrait de première ministre à l’Assemblée Nationale et à remplir la liste de postes de patronage du parti considérant la fréquence que le PQ nomme des postes de patronage aux amis du parti.

Mais le plus triste c’est que le parti a passé de 10 ans de gens ayant un certain panache comme Lucien Bouchard ou Joseph Facal à celui de considérer un kid de 19 ans qui a lâché l’université comme un candidat «de prestige» dans une circonscription facilement prenable. Le PQ s’est ainsi en quelque sorte Star-Académisé. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s