Les cinq contradictions les plus frappantes en politique québécoise

Je vais y aller dans ce texte des cinq contradictions que je considère les plus étranges (ou débiles) en politique Québécoise.

1)Le gouvernement du Québec (peu importe sa couleur) est très porté à faire valoir ses droits au gouvernement fédéral et à vouloir se considérer comme un état distinct. Mais bon, au delà de ce paradigme, le problème vient que les politiciens à Québec sont très hypocrites sur cette question, car ils sont incapables eux-mêmes de dévoluer des pouvoirs au niveau local considérant qu’il y existe seulement un palier de contribuables.

Le bilan en matière de décentralisation au Québec est très peu reluisant. Aucune réforme cohérente a été faite à ce sujet, et les institutions locales (comme les MRC, les régies régionales de la santé ou les commissions scolaires) sont vues au mieux comme des instruments voulant donner un semblant d’autonomie mais qui en réalité une structure bureaucratique de plus contrôlée comme un pantin par Québec.

Et même pour une grande ville comme Montréal, son administration municipale est rendue tellement lourde et conçue sur des réformes et des contre-réformes qui font qu’elle est devenue une des villes en occident ayant le plus de politiciens à temps plein considérant sa population. Montréal comme entité sert davantage de nos jours à engraisser les politiciens et autres groupes gravitant autour du gouvernement municipal qu’à offrir des services de base aux citoyens.

2)On parle beaucoup du nous au Québec. Mais autant dire que ce nous inclut difficilement ceux qui ne sont pas des blancs, catholiques d’héritage et issus des familles de France arrivées avant le milieu du 18ème siècle.

La quasi-totalité des hauts placés au gouvernement du Québec font partie de ce groupe et il est clair que le fait de ne pas inclure des gens de d’autres groupes (y compris les Autochtones) va causer des gros problèmes d’ici quelques années.

3)La question identitaire est aussi très contradictoire. Au-delà du branding politique, c’est évident que la quasi-totalité des gens habitant au Québec respectent des valeurs associées à une démocratie libérale occidentale et j’ai l’impression que les valeurs Québécoises (mis à part l’usage français comme langue principale) ne sont pas vraiment différentes de celles de n’importe quelle démocratie libérale en Occident.

Or, un gros problème reste présent avec la question identitaire. On dit vouloir se couper de la religion, mais de l’autre côté, la question de l’héritage religieux reste quelque chose de très tabou au Québec. Peu de gens sont pratiquants de nos jours, mais beaucoup sont catholiques par leur héritage et par le rôle important de l’église tout au long de l’histoire du Canada français.

Évidemment, il est clair que lorsque que l’on parle de signes religieux, avoir un politicien qui porte un croix sur son cou ou une sœur qui porte un voile est beaucoup plus acceptable qu’un turban ou une kippa.

4)La question Autochtone reste une énorme tabou au Québec. Pour beaucoup de politiciens et de cadres politiques qui ne sortent pas beaucoup de l’axe Montréal-Québec, les relations avec les Autochtones sont principalement limitées à aller acheter des cigarettes ou des cadeaux à Kahnawake ou à Wendake.

Mais la réalité est beaucoup plus complexe. Environ 60% du territoire du Québec est situé dans des régions où les communautés Autochtones ou Inuites sont majoritaires avec une démographie en expansion. Mais autant dire que peu de gens se soucient du Québec Nordique.

En quelque sorte, ces gens sont oubliés. Ils ne votent peu ou pas et il y a des défis énormes dans pratiquement toutes les communautés Autochtones au Québec.

5)La cinquième contradiction est l’immigration. Un énorme problème au Québec vient des conséquences des politiques d’immigration au Québec.

Il est évident qu’un choix doit être fait entre avoir une immigration de qualité qui utilise le Québec pour autre chose qu’un tremplin pour aller ailleurs au Canada ou bien une immigration à la française. Évidemment, tôt ou tard, les régions vont devoir être celles qui reçoivent le gros de l’immigration et le potentiel est immense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s